Budget 2016

Ci dessous l’intervention de Monsieur Reverget

au Conseil Municipal du 21 mars 2017

 

Si vous ne croyez pas possible ce que vous allez lire, regardez la vidéo en dessous de ce texte.

 Monsieur Reverget énonce :

 1 425 095,87 € - 1 370 720,35€ = excédent de 214 000 € en fonctionnement

    281 999,48 € - 214 852,74 €   = excédent de 234 921,37 € en investissement

 Pas très à l’aise avec les chiffres me direz-vous, mais pas grave pour gérer une commune.

 Verbatim

M. REVERGET : Oui. Alors ! Donc :

Dans la section de Fonctionnement :

Les dépenses ont été de : ……………………………….    1.370.720,35                                                

Les recettes dans le budget de fonctionnement ont été de : 1.425.095,87

Ce qui fait un excédent de : …………………………….       214.000,00      ( Petite erreur de 159 624,48 )

Dans la section Investissements :

Les dépenses ont été de : …   214.852,74

Et les recettes ont été de : …  281.999,48

Ce qui fait un excédent de :    234.921,37

 ( Rebelotte erreur de 167 774,63 € )

Dans les Restes à Réaliser.

Dans la section Investissements, y reste 136.200 euros.

Ce sont des travaux qui n’ont pas été réalisés dans le budget 2016 et qui le seront en 2017.

 Encore une erreur, cette somme indiquée

136 200 € à reporter au budget 2017 est encore fausse, la somme qui a été reportée est de     271 200 €.                                                                 (encore une erreur de 135 000 €)

Mais c’est pas grave comme aime à répéter Monsieur le maire.

 Vous noterez au passage que, le résultat cumulé qu’il annonce  ici :      

214 000,00 + 234 921,37 = 448 921,37 €

 Or dans le tableau ci-dessous le résultat cumulé est de :

2 156 016,73 – 1 721 773,00 = 434 243,64 €

 Et dans le Midi libre du 8 avril 2017 et sur le petit boissetain, Monsieur Reverget annonce un résultat cumulé de 570 000 €. ( Trois sommes différentes ) C’est pas grave.  

 Vous comprenez maintenant pourquoi le budget 2017, son budget, a été rejeté à deux reprises. Il est maintenant entre les mains de la chambre régionale des comptes.